Comment se sortir véritablement de l’endettement

Posted on

L’endettement est l’une des expériences les plus stressantes de la vie. Que cet endettement soit le résultat d’une nécessité ou de dépenses excessives, le fait est qu’il y a souvent obligation de rembourser ses dettes sous peine de poursuites judiciaires. Comment donc s’en libérer le plus tôt possible ? Voici quelques pistes…

Prendre une décision ferme de ne plus emprunter de l’argent

C’est simple, si on veut sortir de la dette rapidement, il faut immédiatement arrêter la cause du mal et cesser d’utiliser la dette pour financer son style de vie. Cela signifie qu’il n’est plus question de financement de meubles, plus d’inscription pour des cartes de crédit, plus de tests de conduite de voitures neuves qu’on ne peut pas se payer, etc. Cela aidera à se concentrer uniquement sur la dette existante afin de pouvoir développer un plan de remboursement dans des délais raisonnables.

Se constituer un petit fonds d’urgence (entre...



500€ et 1000€)

À la question de savoir pourquoi un tel fonds serait si important, on peut facilement imaginer ce qui se passerait si une urgence survenait et que son compte en banque est à zéro. Pour la plupart des gens, la carte de crédit devient la source de financement pour ce genre de situations. Or, si l’on veut réellement sortir de la dette, il faut impérativement s’éloigner des cartes de crédit. C’est exactement à cela que sert un fonds d’urgence.

Établir un budget réaliste et le respecter

Créer un budget qui trace à la fois ses revenus et ses dépenses est une étape essentielle pour sortir de la dette dans une courte période de temps. Cela permet d’évaluer à tout moment sa situation financière et progresser ainsi vers son objectif.

Cela permet notamment de savoir s’il y a de l’argent qui reste en surplus, ce qu’on appelle un excédent, ou si l’on est dans le négatif, ce qui s’appelle un déficit. L’objectif étant d’augmenter l’excédent et d’utiliser cet argent pour rembourser la dette. On peut le faire de deux façons :

  • La première est de gagner de l’argent supplémentaire. Si on est dans un travail basé sur une commission, cela signifie qu’il faut faire plus de ventes, ce qui impliquera probablement de devoir travailler plus d’heures. Si on occupe un emploi rémunéré et qu’on a des heures de travail limitées, on peut envisager un deuxième emploi, etc.
  • La seconde est de réduire ses dépenses. Il faut passer en revue chaque élément de son budget et se demander comment on peut réduire un tel chiffre. Il peut s’agir d’annuler des services qu’on utilise rarement (un abonnement de gym, Netflix, etc.), de réduire le nombre de fois où l’on va au restaurant chaque mois, ou toute autre commodité inutile. Le montant à réduire dépendra du niveau d’engagement à sortir de la dette.
  • Organiser ses dettes

    Cette étape est primordiale si l’on veut développer un bon plan pour rembourser sar dette. Là aussi, il y a deux approches qui méritent d’être considérées :

    • La première consiste à classer ses dettes de la plus petite à la plus grande, indépendamment du taux d’intérêt, et commencer par payer la plus petite. Même si les taux d’intérêt de celle-ci sont élevés, le simple fait de s’en acquitter est un bon stimulant pour la suite du plan.
    • La seconde méthode consiste à lister ses dettes en commençant par celle qui a le taux d’intérêt le plus élevé et finissant par celle qui a le taux le plus bas. Elle a l’avantage de permettre d’économiser le plus d’argent au fil du temps, puisque les intérêts à rembourser vont en diminuant. Si on choisit cette méthode, il faut donc verser autant d’argent que possible, chaque mois, sur la carte avec le taux d’intérêt le plus élevé, tout en payant toujours les minimums sur les autres cartes. Une fois cette première dette remboursée, on passe à la carte avec le deuxième taux le plus élevé et ainsi de suite.

    Verser tout excédent de trésoreries dans son budget

    Il arrive parfois que de l’argent non prévu dans les revenus du budget établi rentre dans sa trésorerie. Il peut s’agir du remboursement d’un trop-perçu d’impôts, d’un héritage, de la vente d’un objet, etc. Il serait judicieux de mettre le plus possible de cet argent, si ce n’est la totalité, dans son budget dette. Cela ne peut qu’accélérer la réalisation du plan de désendettement, plan auquel il faudrait s’y tenir coûte que coûte.


    Voir également :
    Je suis endetté, mais je m’en suis sorti
    Comment calculer sa capacité d’emprunt maximale
    Surendettement professionnel

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *