Endettement de la Grèce

Posted on

La Grèce, l’un des pays qui ont grandement souffert de la dernière crise économique, malgré les aides accordées et d’autres à percevoir, la situation financière du pays reste précaire.

L’endettement du pays (L’état grec)

La dette de la Grèce s’élevait à plus de 100 milliards d’euros, représentant 175 % du produit intérieur brut en 2012 et on s’attend à ce qu’elle atteigne 190% fin 2013. Le pays a profité d’un programme d’aide internationale dont les versements se font par tranche de 127 à 130 milliards d’euros sous réserve de mettre en application un plan d’austérité et de réforme notamment pour le marché de l’emploi.

La Grèce a commencé à s’endetter sérieusement au moment d’organiser...



les Jeux olympiques de 2004 quant elle a investi quelques 7 milliards d’euros, avant de verser des sommes astronomiques soient 533 milliards euros en 2010 pour l’armement. La Grèce est désormais l’un des pays les plus endettés de l’Union Européenne.

L’endettement des régions grecques

Au regard de l’importance de la dette grecque il est évident que les différentes régions ou dèmes ont en leur part. Parmi les régions les plus touchées :

  • Agia : La dette devient insupportable pour ce dème dont l’économie repose principalement sur le tourisme et dont une grande partie des dépenses revient aux charges de fonctionnement.
  • Tripoli : ce dème qui correspondait à la province de Mantinée, est l’un des plus endettés. En effet il s’agit surtout d’emprunts contractés pour l’aménagement et l’infrastructure, augmentés de dettes plus anciennes.
  • Mégalopolis : cette région a contracté des prêts astronomiques, pour couvrir des coûts qui dépassent largement la taille de l’agglomération. C’est un dème qui a souffert d’une mauvaise gestion des ressources publiques.

L’endettement des villes grecques

  • Athènes : Étant la ville hôte des Jeux olympiques de 2004, Athènes s’est grandement endettée pour assurer le succès de l’évènement en contractant un prêt de quelque 13 milliards d’euros. Sans omettre quelque 100 millions d’Euros à verser annuellement pour entretenir des sites qui sont sous-utilisés.
  • Syracuse : une belle ville grecque, qui croule comme d’autres sous le poids de l’endettement, dû principalement à d’importantes dépenses d’agencement et d’aménagement urbains.

L’endettement des particuliers en Grèce

Le rapport de la commission européenne a souligné que les crédits à la consommation en Grèce ont enregistré une hausse des plus fortes en 2008, ce qui a mis par la suite de nombreux ménages en situation de cessation de paiement pour atteindre 6,9% des emprunteurs.

La situation certes reste contenue par rapport aux voisins espagnols et portugais, même si la dette publique est astronomique. Cependant les Grecs vivent une situation très délicate surtout qu’ils contractent des prêts pour financer leurs logements, la quasi-totalité des Grecs sont propriétaires, Or avec la crise, les revenus ont grandement chuté, les salaires et les pensions de retraite ont été amputés de quelques 25 à 40%. Sans omettre que 21% de la population est au chômage alors qu’ils ont des emprunts à rembourser.

La Grèce est en faillite depuis quelques années et elle compte sur l’effacement d’une partie de sa dette par les pays européens et une restructuration d’une autre partie de sa dette, mais au regard de l’importance des montants dus et de la récession qui marque l’économie locale, la Grèce ne peut redresser sa situation financière aussitôt.

Endettement dans d’autres pays :

Allemagne
Canada
Chine
France
Grèce
Hongrie
Italie
Japon
Maroc
Royaume-Uni
Sénégal

Photo par CafeCredit.com (Creative Commons)

One Reply to “Endettement de la Grèce”

  1. Il faut se demander pourquoi on projette ainsi la Grèce dans les médias : ils sont propriétaires, un peu facile à exploiter à dépossèder de ses biens. Tout ça grâce au capitalisme et à la beauté de la consommation à outrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *