Malgré deux guerres mondiales et des pertes abyssales à tous les points de vue, l’Allemagne est redevenue aujourd’hui la première puissance économique en Europe et se retrouve désormais au quatrième rang au niveau mondial. Par ailleurs, le pays est actuellement le plus grand exportateur de biens au monde, mais n’a pas été pour autant épargné par la crise des subprimes, puis par les crises de l’Euro.

(La dette allemande) … se chiffre actuellement à un niveau record de 2 079 milliards d’Euros qui représente environ 83,2% du Produit Intérieur Brut du pays

L’endettement au niveau fédéral en Allemagne et les conséquences de la crise

La situation actuelle de la dette publique en Allemagne

Aux prix de grandes réformes et une politique d’austérité très rigoureuse, l’Allemagne est de nos jours un pays reconnu pour sa balance commerciale excédentaire et un déficit budgétaire maîtrisé. Néanmoins, la dette publique du pays a tout de même été affectée par la crise financière qui est née de l’éclatement de la bulle des subprimes aux États-Unis en 2007. Elle bénéficie encore de la note Triple A des agences de notation. De même, l’économie de l’Allemagne se porte plutôt bien par rapport à celles des autres pays de la Zone Euro. À titre d’illustration, les taux qui...sont appliqués à la dette allemande sont très bas, sinon les plus bas de toute l’Europe. Pourtant, en termes de valeur, la dette publique de l’Allemagne est la plus élevée en Europe selon les chiffres qui émanent de l’Eurostat. En effet, elle se chiffre actuellement à un niveau record de 2 079 milliards d’Euros qui représente environ 83,2% du Produit Intérieur Brut du pays. Ce qui fait de l’Allemagne le troisième pays le plus endetté sur la scène internationale. Si une petite comparaison est faite entre la dette allemande et la dette française, le taux d’endettement de la France inférieur avec 81,7% contre 83,2% pour l’Allemagne. Toutefois, la situation de la dette publique de l’Allemagne n’est pas tout aussi dramatique que celle de l’Italie, de l’Irlande, du Portugal, de l’Espagne et de la Grèce. Ceci est dû à sa rigueur budgétaire et les mesures prises pour maîtriser ce fléau.

L’origine de la hausse de la dette publique en Allemagne

Entre le début de la crise financière et immobilière née des subprimes aux États-Unis en 2007 et l’année 2010, la dette publique de l’Allemagne a cru de 18,3% de son Produit Intérieur Brut pour passer de 64,9% à 83,2%. L’explication en est toute simple. En effet, comme tous les pays développés de l’occident, l’Allemagne s’est engagée dans des plans de sauvetage et de relance coûteux à partir des financements publics pour prévenir une crise économique et financière à l’échelle planétaire. Outre cet aspect majeur, la dégradation de la dette publique allemande a aussi été causée par les déficits du système bancaire de l’Allemagne. Tout comme leurs homologues européennes, les banques primaires allemandes ont beaucoup investi dans les opérations immobilières à risque aux États-Unis. Ce qui a contraint l’État central à procéder à une nationalisation de la quasi-totalité du secteur de 2008 à 2009. De ce fait, la dette publique de l’Allemagne a continué à progresser de 230 milliards d’Euros environ au milieu de l’année 2010. Ceci correspond à la reconnaissance des opérations de création de systèmes de defeasance et de bad banks par l’État central comme étant des dettes publiques. Il s’agit d’allègements des bilans des établissements en faillite.

L’endettement au niveau des länder en Allemagne

Les différents länder composant l’État fédéral de l’Allemagne

Après la défaite allemande lors de la Seconde Guerre mondiale, le pays a été subdivisé en zones d’occupations par les alliés. Ces différentes zones d’occupation ont été à leur tour partagées en plusieurs länder. Faisant suite à la réunification de l’Allemagne de l’Est et de l’Allemagne de l’Ouest en 1990, le pays compte alors 16 länder à savoir Bade-Wurtemberg, Basse-Saxe, Bavière, Berlin, Brandebourg, Brême, Hambourg, Hesse, Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre, Saxe, Saxe-Anhalt, Schleswig-Holstein et Thuringe. Parmi ces différents länder, le Bade-Wurtemberg fait partie des régions européennes les plus compétitives et les plus riches d’un point de vue économique grâce à son centre industriel automobile. Ainsi, son Produit Intérieur Brut de 33 651 euros est largement supérieur à ceux de l’État fédéral et de l’Union européenne. Quant à la Bavière, ce land présente le taux de chômage le plus bas de l’Allemagne juste devant le Bade-Wurtemberg. En ce qui concerne la ville État de Berlin, la dette publique n’a cessé de croître depuis la réunification et a même frôlé la faillite en 1995 dans le cadre de son renouveau. Néanmoins, les investissements ont porté leurs fruits et depuis 2007, la ville État de Berlin dégage un excédent budgétaire. Enfin, en ce qui concerne la région du Rhin-Main dans le land du Hesse, le Produit Intérieur Brut se chiffre à 224 milliards d’Euros, soit environ 37 060 euros par habitant. Ce qui du Hesse le troisième land le plus prospère du pays après Brême et Hambourg.

Les dettes publiques des länder en Allemagne

Les seize états allemands n’ont pas été épargnés par la crise. Cependant, la situation diffère considérablement d’un land à un autre. Ainsi, quatre länder qui sont Berline, Brême, Sarre et Schleswig-Holstein se trouvent dans une situation budgétaire critique. De ce fait, ils sont placés sous haute surveillance par le Conseil de Stabilité en Allemagne. Outre ces länder, le land de Saxe-Anhalt est également en situation budgétaire difficile. Pour y remédier de façon efficace, il a été conçu et mis en œuvre un plan de retour à l’équilibre à l’échelle fédérale avec une limitation des emprunts pouvant être contractés par les länder qui ne disposent déjà qu’une autonomie très limitée en matière de fiscalité. Cette situation peu enviable se répercute également au niveau des communes qui composent les länder. Ainsi, leurs crédits de trésorerie autorisés par les autorités de tutelles se sont vus transformés en crédits revolving. Ce qui a alors contribué à augmenter considérablement le niveau d’endettement global au niveau des communes dans tous les länder qui est passé de 72 milliards d’Euros à 116 milliards d’Euros de 1991 à 2009. De même, l’endettement lié au fonctionnement a explosé passant de 2 milliards d’Euros à 35 milliards d’Euros sur la même période tandis que l’endettement à l’investissement a fortement régressé.