Endettement de l’Espagne

Posted on

L’Espagne est l’un des pays qui ont beaucoup souffert de la crise économique, ce qui s’est répercuté sur la croissance du pays ainsi que sur le social vu que les niveaux du chômage enregistrés atteignent les records.

L’endettement du pays

La Banque d’Espagne dans ses dernières publications a souligné que l’endettement du royaume constitue 72,1% du produit intérieur brut soit 8,5 points de plus qu’il y a un an. C’est un seuil record nouvellement battu par l’Espagne, et ce, depuis 1995. La situation est critique, chose qui a amené Madrid à solliciter un plan d’aide européen d’une valeur de 100 milliards d’euros afin de venir en aide au système bancaire du pays. Une telle démarche se traduira par le gonflement de...



la dette du pays de 10 nouveaux points et c’est l’infernal cercle vicieux de l’endettement qui se déclenche. D’un coup, l’effet a été immédiat sur le marché financier qui a enregistré un rebondissement des taux d’intérêt au seuil de 7%, jamais atteint depuis que la zone euro a vu le jour.

L’endettement des régions

Les 17 régions d’Espagne enregistrent un niveau d’endettement préoccupant, mais certaines d’entre elles peuvent être désignées comme les championnes, il s’agit notamment de :

Catalogne : L’une des régions qui ont lancé des projets ruineux justes après le boom de 2008, ce qui a contribué à alourdir la dette publique de plus de 38,5 milliards d’euros.

Valence : La communauté autonome de Valence est également l’une des régions les plus endettées du pays avec une part de 20,5 milliards d’euros.

Aragon : L’une des régions qui ont beaucoup investi en infrastructure et en aménagement urbain notamment à l’occasion de l’organisation de l’expo internationale, elle a engagé 700 millions d’euros pour l’urbanisme et 1,7 million pour le téléphérique dominant l’Elbe.

Les villes les plus endettées du pays

Plusieurs villes ont engagé des fonds importants pour l’investissement dans l’infrastructure, l’aménagement urbain, entre autres. Initiatives qui ont mené certaines d’entre elles au surendettement :

Pioz : Cette municipalité limitrophe à Madrid a cumulé une dette de 16 millions d’euros, au moment où son budget n’est que de deux millions d’euros. Autrement dit, pour s’acquitter de cette dette il faut verser 4 200 euros par habitant, et ce, pendant 7 000 ans !

Valence : La ville de Valence se trouve au bord de la faillite avec une dette de plus de 20 milliards d’euros soit 19,9% du PIB, la proportion la plus élevée de tout le pays. Cette situation s’explique par la multiplication de projets astronomiques notamment le parc d’attractions Terra Mitica qui a coûté 377 millions d’euros, la cité de la lumière quant à elle a absorbé 300 millions d’euros, alors que l’aéroport de Castellon a englouti beaucoup de fonds et demeure vide actuellement, entre autres projets.

L’endettement des particuliers

Les chiffres annonces par les autorités financières annoncent que les ménages espagnols et les entreprises ont cumulé une dette atteignant 220% du produit intérieur brut. Une situation qui trouve son origine encore une fois dans l’immobilier, en effet les créances immobilières constituent 70% de la dette des ménages.

Au regard des dettes de l’Espagne que ce soit au niveau des autorités publiques, des ménages ou même les entreprises, l’économie nationale se trouve exposée, mais les choses risquent d’empirer sachant que tout récemment le gouvernement espagnol a souligné que les prévisions annoncent que le ratio d’endettement atteindra 101,13% du PIB en 2015, ce qui n’est pas fait pour rassurer les partenaires de l’Espagne notamment dans la zone euro.

Consulter l’endettement dans d’autres pays :

Allemagne
Canada
Chine
France
Grèce
Hongrie
Italie
Japon
Maroc
Royaume-Uni
Sénégal

Photo par CafeCredit.com (Creative Commons)

2 Replies to “Endettement de l’Espagne”

  1. Les espagnols sont tellement endettés qu’ils sont prêt à voler leur propre mère pour continuer à faire la fiesta. Un peu trop à faire la fête ces espagnols, ils devraient se mettre au boulot, car le fête sera bientôt terminée pour eux.

    1. A je pensait que les espagnol venais travailler en France pour faire les travail de français trop occupé à persévérance la caf et des aide….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *