Endettement du Canada

Posted on

Il a toujours été admis dans le monde de l’économie et des finances que l’endettement continu d’un pays peut conduire à une insolvabilité d’un pays fin. De ce fait, les pays les plus industrialisés n’ont cessé de s’endetter jusqu’à ce que leur endettement n’atteigne un niveau des plus alarmants dans le monde entier.

Le Canada parmi les pays les plus endettés au monde

La situation d’endettement du Canada par rapport aux autres pays industrialisés

Actuellement, le Japon détient le record absolu en matière de dette publique qui atteint le niveau de 10 700 milliards de dollars, ce qui équivaut à 196% environ de son Produit Intérieur Brut. Dans ce domaine, le Japon est talonné de près par les États-Unis avec une dette publique de l’ordre de 9 200 milliards de dollars avec un pourcentage toutefois moindre par rapport au Produit Intérieur Brut avec un taux de 62,4%. Si le Canada ne figure donc pas aux premiers rangs des pays les plus endettés au monde, le pays fait tout de même partie des plus endettés si l’on tient compte à la fois de la dette fédérale et des dettes provinciales. En effet, la dette publique du Canada se chiffre aux environs de 1 260 milliards de dollars. Ce qui...



représente 82,3% du Produit Intérieur Brut avec un endettement par personne de 37 121 dollars. Ces chiffres font ressortir une certaine contradiction en ce sens que le Canada est moins endetté que de nombreux pays européens en termes de valeur tandis que les Canadiens sont plus endettés que les Grecs, les Espagnols et les Portugais.

La dette publique au niveau fédéral, provincial et territorial

Selon les chiffres officiels qui émanent de la FCEI ou Fédération Canadienne de l’Entreprise Indépendante, la dette nationale du Canada a cru avec un taux de 10% au printemps 2010 pour dépasser la barre des 1,1 milliard de dollars, soit une augmentation de 100 milliards de dollars en l’espace d’un an et demi et la tendance reste toujours à la hausse. Il est à noter que les 57,75% de la dette sont issus des emprunts fédéraux tandis que les 42,25% restants reviennent aux gouvernements provinciaux et territoriaux. Si ce niveau atteint par la dette nationale du Canada peut paraître faramineux, il n’est pas tout de même rédhibitoire en ce sens qu’elle a été réduite de tiers en 20 ans compte tenu de l’inflation des prix et du taux de croissance de la population. En effet, elle a déjà enregistré des pics plus importants et est passée de 37 500 dollars à 26 000 dollars entre 1990 et 2010. Néanmoins, les gouvernements canadiens aussi bien au niveau fédéral que provincial doivent désormais concevoir et mettre en œuvre des mécanismes pour le contrôle et la réduction de la dette du pays. Dans le cas contraire, la dette nationale ne peut que subir des dégradations énormes pour finir comme celles de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal et de l’Irlande. De même, les améliorations de la dette nationale du Canada sont conditionnées par une conjoncture économique favorable à la croissance en prévision de l’avenir des générations futures.

La hausse des dettes des provinces et des territoires canadiens

Les provinces et les territoires composant le Canada

Le Canada est un État fédéral qui est composé de dix provinces qui sont la Terre-Neuve-et-Labrador, l’Île-du-Prince-Edouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, le Québec, l’Ontario, le Manitoba, le Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Le pays comprend aussi trois autres territoires qui sont Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut. En termes de superficie, le territoire de Nunavut et la province du Québec sont les plus vastes avec respectivement des surfaces de 2 093 190 km² et de 1 542 056 km². Par contre, si l’on considère le nombre de la population, les provinces les plus peuplées sont l’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique avec respectivement 13 134 455, 8 004 000 et 4 494 232 habitants. Avec une superficie totale de 9 984 674 km² et une population totale de 34 064 804 habitants, le Canada est fait partie des pays les moins densément peuplés au monde. En effet, la densité moyenne de la population au niveau national est seulement de 3,40 habitants par km². La grande majorité des provinces et territoires canadiens sont anglophones. Néanmoins, la langue française y occupe tout de même une place importante, notamment au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Les estimations des dettes provinciales et territoriales au Canada

Les dettes publiques des provinces du Canada sont assez disparates. Elles sont respectivement de 17 189 808 266 $ pour la Terre-Neuve-et-Labrador, 4 676 689 972 $ pour l’Île-du-Prince-Edouard, 31 752 548 233 $ pour la Nouvelle-Écosse, 24 722 470 828 $ pour le Nouveau-Brunswick, 325 896 445 503 $ pour le Québec, 507 227 292 603 $ pour l’Ontario, 38 567 524 387 $ pour le Manitoba, 23 356 807 043 $ pour la Saskatchewan, 58 153 895 457 $ pour l’Alberta et 123 970 949 821 $ pour la Colombie-Britannique. Il en de même pour les territoires canadiens avec 457 749 763 $ pour le Yukon, 1 002 542 775 $ pour les Territoires du Nord-Ouest et 729 955 759 $ pour le Nunavut. Il en ressort donc que les provinces plus endettées sont l’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique. Elles ont respectivement des dettes fédérales de 255 399 523 407 $, 150 253 855 771 $ et 87 874 849 962 $ auxquelles s’ajoutent des dettes provinciales de 251 827 769 196 $, 175 642 589 732 $ et 36 096 099 859 $. Si la dette par habitant se chiffre à 32 930 $ au niveau national, elle atteint le niveau de 40 408 $ dans la province du Québec. Elle est suivie par l’Ontario avec une dette per capita de 37 000 $ et la Terre-Neuve-et-Labrador avec 35 040 $. Les provinces et les territoires les moins endettés par habitant sont l’Alberta avec une dette per capita de 15 067 $ et le Yukon avec 12 965 $. Il peut en être conclu que les provinces les plus importantes sont les plus endettées au Canada.

Consulter l’endettement dans d’autres pays :

Allemagne
Chine
Espagne
France
Grèce
Hongrie
Italie
Japon
Maroc
Royaume-Uni
Sénégal

Photo par CafeCredit.com (Creative Commons)

One Reply to “Endettement du Canada”

  1. Le Québecois sont moins endettés que le reste des candiens pour la simple et bonne raison qu’ils sont également moins riches et bénéficient moins des largesse de l’État canadien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *