À l’heure actuelle, en 2013, le Maroc est fortement endetté. Les raisons et les conséquences de cela sont nombreuses. Notre analyse de la situation.

Les principaux indicateurs économiques

Il existe de nombreux indicateurs afin de mesurer la situation économique d’un pays. Il s’agit en effet de la croissance du PIB, l’inflation moyenne annuelle, le solde budgétaire par PIB, le solde courant par PIB et la dette publique par PIB.

L’endettement du Maroc en chiffres

Ces dernières années ont marqué l’histoire de l’économie marocaine....Le niveau d’endettement du pays n’a pas cessé de croître. En 2006, il atteint les 53 % du produit intérieur brut ou PIB. À la fin de cette année, selon les estimations, il pourra atteindre les 77% du PIB. Notons que si la dette du Trésor n’est pas considérée, ce taux se chiffrera à 62%.
Ces chiffres ont été évalués par les grandes entités économiques mondiales comme le Fonds Monétaire International ou FMI.

Les différentes causes de l’endettement marocain

Les causes de cet endettement sont multiples. Dans le présent article, nous n’allons énumérer que certaines d’entre elles. Dans un premier temps, nous avons le chômage. Il est vrai que le taux de chômage a été réduit ces derniers temps, mais il demeure toujours parmi les principales causes de l’endettement du pays. En effet, la population, victime de la pauvreté, essaie de satisfaire leurs besoins financiers par les différents prêts auprès des micros finances étrangères. Ces dernières sont des bailleurs de fonds œuvrant sur le marché local du pays même. Ce phénomène est reconnu sous le nom de « endettement intérieur » du pays.

À part cela, la dette publique est aussi l’un des facteurs favorisant l’endettement du pays. Depuis l’année 2010, elle n’a pas cessé d’augmenter. À la fin de l’année dernière, elle s’élevait à 582 Milliards de Dirhams marocains.

L’endettement du Maroc pour cette année

Selon le gouvernement marocain, le pays sera plus endetté d’ici la fin de cette année. Cela est dû au fait que la loi de finances 2012 a déjà prévu un endettement de plus. Ce dernier se chiffre à environ 20 milliards de dirhams marocains pour le Trésor en termes d’emprunts externes. Quant au surplus d’endettement interne, il se chiffre à 44,5 milliards de dirhams marocains. Ce qui donne en tout, un endettement de 64,5 milliards de plus. Ainsi, la dette totale du pays à la fin de cette année sera de 474 milliards de dirhams marocains.