Endettement du Sénégal

Posted on

Si on peut se permettre de le dire, le Sénégal est comme tous ses confrères africains, un pays endetté. La tendance haussière de la dette s’est fait beaucoup marquer entre 2006 et 2012. On a même craint que l’endettement ait été triplé.

Le Taux d’Endettement du Sénégal

Actuellement, les nouvelles autorités tentent de sauver le pays, comme rassure le ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement actuel. Selon les explications du ministre, tant que la norme de l’Uemoa sur l’endettement n’est pas franchise, soit 70 % du PIB du pays, la dette est viable. Pour l’instant, le taux d’endettement du Sénégal est à environ 36 %. Ce qui laisse une grande marge de points pour pouvoir trouver une solution contre l’endettement.

Pour...



rappel, en 2000, la dette du pays frôlait les 78 %. Mais on peut se référer aux données suivantes que le pays est loin de sortir de l’endettement. Ainsi, la dette extérieure s’affichait à 4,381 milliards de dollars en 2011 contre 3,858 milliards de dollars en 2010. Quant à la dette publique, elle équivaut à 39,7 % du PIB.

L’Endettement des Régions

Divisé en une dizaine de régions administratives, le Sénégal connaît un frein de développement à cause de la difficulté économique de chacune de ses régions. La pauvreté sévit au sein de l’ensemble des régions et on estime que 12 % de la population totale est classée comme étant la population la plus défavorisée. Et de manière relativement homogène, ce pourcentage est réparti entre les régions à part Dakar et Louga. Généralement, il existe indubitablement une relation directe entre la dette et la pauvreté.

Si on n’a pas pu révéler des chiffres d’endettement précis, on peut tout de même se baser sur la difficulté économique de ces régions. Pour rappel, l’économie des régions est basée sur l’agriculture. On enregistre près de 70 % d’agriculteurs sur l’ensemble de la population. Cependant, dans certaines régions comme la région de Ziguinchor, leur agriculture reste tributaire de la pluie. Pour d’autres, il faut qu’elles réagissent pour faire face aux invasions de criquets ou encore aux problèmes climatiques.

Les Villes les plus Endettées du Sénégal

On peut mesurer la hauteur de l’endettement de chaque région en fonction de la sévérité de la pauvreté. Ainsi, les régions sous l’emprise de la pauvreté extrême sont celles de Kaolack, Thiès et Fatick. On se réfère surtout au pouvoir d’achat de chaque ménage. Et la majorité vit sous le seuil de la pauvreté. Dans les autres villes comme celle de Dakar, de Tambacounda ou de Louga, la pauvreté présente une tout autre image : création de quartiers périphériques, bidonvilles, présence accrue de violence, etc.

L’Endettement des Particuliers

Certes, on détermine le niveau de vie d’une région à travers le niveau de vie de chaque ménage la composant. Bien que la pêche constitue une des recettes principales du pays, on s’aperçoit que le secteur n’échappe pas à l’informel. Bien des familles surviennent à leurs besoins en effectuant des travaux de pêche qui échappent aux contrôles de l’État. Il en est de même du phénomène d’inégalité de revenus dont souffre le pays.

On constate que près de 5 % seulement des familles riches s’accaparent près de la moitié des revenus. Pour le reste de la population, il ne réussit qu’à capter près de 28 % des revenus. Sans avoir à se référer à un nombre exact, il est normal que bon nombre de familles s’endettent. Ce qui conduit à l’endettement des régions et à l’endettement du pays tout entier.

Consulter l’endettement dans d’autres pays :

Allemagne
Canada
Chine
Espagne
France
Grèce
Hongrie
Italie
Japon
Maroc
Royaume-Uni

Photo par CafeCredit.com (Creative Commons)

One Reply to “Endettement du Sénégal”

  1. Le Sénégal est un magnifique pays, mais effectivement j’ai peur quand je vois l’état de l’économie et l’endettement du pays. Je me dis qu’un jour il va y avoir un clash, car tout cela est réellement insoutenable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *