Pour les particuliers qui souhaitent effectuer un emprunt immobilier ou un emprunt à la consommation, la difficulté réside dans la détermination du montant maximum empruntable. C’est grâce au ratio d’endettement maximal que les établissements bancaires vont déterminer l’enveloppe de crédit la plus haute qui pourra être allouée au futur emprunteur.

Moyen de calcul du taux d’endettement maximum d’un...particulier

Pour pouvoir calculer ce taux, il est indispensable de passer sur deux calculs. Le calcul des revenus et le calcul des charges.

Le calcul des revenus se calcule en additionnant les revenus : les salaires nets, les bénéfices (activité non salariée), les loyers perçut, les rentes et pensions perçues, les aides et allocations sociales (si elles sont assurées pour la majeure durée du crédit). Tandis que le calcul des charges peut se faire en additionnant somme de toutes les charges qui sont les crédits en cours (crédit auto, consommation, biens immobiliers…), les pensions versées, les loyers (résidence principale ou secondaire).

Le taux d’endettement s’obtient par la division du montant des charges par le montant des revenus nets mensuels. Ainsi, il fixe le taux de remboursement d’un emprunteur. Le calcul du taux d’endettement se fait souvent au cœur de toute nouvelle souscription de prêt puisque les banques ne vont que très rarement au-delà de 33% de taux d’endettement, sauf dans les cas exceptionnels. Au-delà, le déséquilibre budgétaire du ménage est souvent difficilement gérable sur du long terme.

Les conditions d’octroi d’un prêt à un particulier

Le taux d’endettement maximum autorisé par les prêteurs est de 40%. Ce taux s’obtient en divisant les charges fixes par les revenus fixes du futur emprunteur. Avec l’aide de ce taux, le banquier fera ensuite varier les critères du prêt (montant durée) pour déterminer l’enveloppe maximum.